MétamorPhone

CoproductionJM France
Danse, beatbox et arts numériques

Un spectacle de Sine Qua Non Art

SINE QUA NON ART
(Nouvelle-Aquitaine)
Tioneb beatbox, loop station, chant
Brice Rouchet danse

Direction artistique, chorégraphie Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Création numérique et vidéo Olivier Bauer
Musique Tioneb

Un spectacle SINE QUA NON ART, en coproduction avec les JM France et le Carré Amelot (La Rochelle)
En partenariat avec le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, la Maison de l’étudiant de La Rochelle et Le Florida d’Agen

Prenez un ballet mythique : L’Après-midi d’un faune de Nijinski. Scandale au Châtelet, entrée dans l’Histoire.
Sautez un siècle maintenant, réunissez un danseur et un beatboxer et faites-les remixer le ballet avec les moyens de leur temps : voici MétamorPhone.
Au-delà du clin d’oeil à Nijinski, ce duo vibrant pour une voix et un corps est un feu d’artifice, à la croisée des danses ancestrales et de la culture techno. Tribalité, urbanité : deux réalités que tout oppose ? Pas si sûr dans ce spectacle en forme de grand mix, où les jeunes connectent immédiatement avec l’esthétique résolument urbaine de la danse électro, des créations graphiques et du beatbox, et où la voix se mue en instrument électronique. Dans un décor numérique en perpétuelle transformation, Brice Rouchet est fulgurant d’énergie, aux côtés de l’incroyable performeur vocal Tioneb (Retour vers le bitume). Dansez jeunesse !

Atelier

Danse électro

comments powered by Disqus