Premières neiges

Électro minimaliste pour petites oreilles

Un spectacle Walden Prod.

Bandeau - Premières neiges

Audio / Livret pédagogique - Premières neiges - Aneo 1

Audio / Livret pédagogique - Premières neiges - Aneo 2

Audio / Livret pédagogique - Premières neiges - Aneo 3

Audio / Livret pédagogique - Premières neiges - REFRAIN Quand vient

Walden Prod.
(Nouvelle-Aquitaine)
Lucie Malbosc chant, récit, synthétiseur
Hélène Deulofeu guitare électrique, chœurs

Mise en corps et Langue des Signes Française Faustine Roda
Lumière Nicolas Rouffineau
Costumes Camille Lacombe
Musique Compositions originales

Un spectacle Walden Prod. et Gommette Production
En partenariat avec le Boc'Hall (Bressuire)
Avec le soutien de la Sacem

Conditions techniques spécifiques
cf. onglet «téléchargement» conditions techniques générales

Noir indispensable (projection)Scène 6 x 4 m
Déchargement du matériel demandé la veille, sinon prévoir 2 h 30 d’installation
Sonorisation console (numérique de préférence - si analogique prévoir égaliseur, compresseur, reverb et delay) / 4 enceintes de façade (si besoin, les artistes peuvent apporter la seconde paire) / 2 retours / 2 micros voix / 1 micro instrument / 1 DI
Lumières 8 PC / 4 découpes

Spectacle dont le contenu peut être adapté sur demande aux maternelles

Image - Pastille petite enfance

 

Deux musiciennes tiennent entre leurs doigts emmitouflés un bouquet d’histoires venues du froid. Portées par un mix de sons acoustiques et synthétiques, elles soufflent, slament, content, chantent et signent.... et nous donnent à entendre, entre les mots, le mystère des espaces enneigés, parcourus de craquements et de frôlements, de vent et de pas étouffés.
Mêlant improvisation et compositions aux sonorités actuelles, Premières neiges s’écoute et se partage comme un premier pas vers l’univers électro-acoustique.
Un concert comme un cocon enveloppant, peuplé de sons étonnants et d’images projetées (où l’on découvre que l’onde sonore a parfois la forme… d’un flocon !). Les artistes œuvrent à rendre le son visible, au même titre que la langue des signes qui traverse le spectacle en pointillé. Cette dernière est utilisée à la fois comme une main tendue vers certains publics, et pour ce qu’elle a de sensible et d’universel. Le bout du nez sera froid, mais le cœur bien au chaud !

comments powered by Disqus