Voyage sans visa

Musiques, paroles et chants d’immigrés

Un spectacle de Boubacar Ndiaye et ses musiciens

Boubacar Ndiaye conte, chant, danse
Baye Cheikh percussions
Paamath guitare, chant
(Occitanie)
Textes Boubacar Ndiaye
Musique Baye Cheikh et Paamath
Regard conté Marc Buléon

Production Le Puits à Paroles
En partenariat avec l'association CRICAO
Avec le soutien de L’Institut français du Sénégal et la Région Midi-Pyrénées

Conditions techniques minimum
Noir recommandé
Scène : 7 x 5 m
Installation : 2 h après pré-implantation
Personnel local d’accueil indispensable : les régisseurs son et lumières
Sonorisation
Console
Façade
3 retours
4 micros instruments, 3 micros voix, Égaliseurs, 2 DI
Lumières
Plein feu chaud sur les artistes
Durée → 50 min | Jauge 300 spectateurs maximum accompagnateurs inclus

 

« Une culture, on est assis dessus, on ne la voit pas sans l’autre. Vivre avec autrui nous permet de savoir qui nous sommes ».

Le conteur Boubacar Ndiaye et ses deux musiciens viennent tous trois du Sénégal ; ils ont connu les péripéties de la migration et en racontent les difficultés, les espoirs, questionnant aussi la place de la famille restée derrière, du bonheur, de la réussite de ces immigrés qui, pour certains, prennent la pirogue au péril de leur vie. Ils chantent deux amours, la terre qui les a accueillis et la terre natale, jamais oubliée : la beauté de Saint-Louis du Sénégal et de Tivaouane, l’art de la palabre et la fameuse teranga (hospitalité) sénégalaise. Quand trois porteurs de mémoire se retrouvent ensemble sur scène, l’Afrique au contact de l’Occident se tient debout, danse, mais aussi dénonce : que signifie « sans papier » ? Ne venons-nous pas toujours de quelque part ?

Atelier

Autour du conte

comments powered by Disqus